Skip navigation

Journal article

1956 et alentours. Frantz Fanon et le corps-à-corps avec les cultures

French
94
0

Attachments [ 0 ]

There are no files associated with this item.

More Details

2016
Editions Karthala
Africa | Northern Africa

En 1956, Fanon met fin à sa mission en Algérie. Sa conscience était devenue le « siège de débats impardonnables » puisque, comme il l'écrivait dans sa lettre de démission, « les bases doctrinales [de la psychiatrie] s'opposaient quotidiennement à une perspective humaine authentique ». Cet article revient sur l'ambivalence de Fanon à propos de la posture ethnopsychiatrique de son temps. Je suggère que ses écrits concernant le rôle des cultures dans l'atmosphère thérapeutique sont tout sauf cohérents, parce qu'ils sont irrémédiablement le fruit d'une époque fascinée par la maladie mentale des peuples colonisés mais également contradictoire, marquée par un foisonnement de théories pseudo-scientifiques et la violence exacerbée de la société coloniale. Son mode de raisonnement dans le domaine de la cure est néanmoins essentiel, parce qu'il nous force à laisser de côté toute tentative de vulgariser les cultures et à repenser la relation entre aliénation et altérité.

Comments

(Leave your comments here about this item.)

Item Analytics

Select desired time period